Toiture verte: comment et pourquoi


Les toits des bâtiments et des maisons sont des espaces qui ne sont généralement pas utilisés. La toiture verte de toute la terrasse est une nouvelle tendance. Tout ou partie du toit est converti en jardin conventionnel en recouvrant sa surface d'une couche de terre et en plantant, comme vous le feriez pour une cour arrière.

Les toits vivants (ou éco-toits comme on les appelle aussi) sont non seulement beaux, mais offrent de nombreux avantages. Dans des pays comme la France, la Suisse et le Canada, des lois ont été adoptées pour que les bâtiments commerciaux et résidentiels aient au moins en partie des toits verts. Il existe des entreprises dans le monde entier pour vous aider à faire la transition.

Ci-dessous, nous allons d'abord examiner les avantages des toits vivants, puis discuter de l'installation.

Les paysagistes auront l'occasion de réaliser des toits sculptés, de sorte que les villes semblent être des collines et des vallées verdoyantes. Les rues deviendront des routes ombragées creusées dans les sous-bois. Les toits deviendront les sommets des montagnes. Les gens deviendront des fourmis.

- L'architecte anglais et historien des jardins Tom Turner dans son livre, City as Landscapes

Avantages psychologiques des espaces verts

Lors d'une pause au travail, vous vous rendez dans une cafétéria voisine pour vous détendre autour d'une tasse de café. Imaginez ce que vous feriez si vous aviez un jardin au dernier étage de votre immeuble. Vous preniez l'ascenseur pour profiter de moments tranquilles là-bas.

Selon des études, le contact avec la nature améliore votre santé mentale, votre niveau de concentration et votre productivité. Vous reviendrez pour reprendre le travail avec un sentiment de bonheur. Les toits écologiques sur les immeubles de bureaux peuvent contribuer à améliorer la productivité des employés travaillant à l'intérieur.

Effets des plantes sur la qualité de l'air

La pollution dans les villes est en constante augmentation. L'air est rempli de gaz nocifs, de smog et de particules de poussière. Les toits écologiques peuvent jouer un rôle essentiel dans l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre. Ils peuvent également réduire les dépôts atmosphériques. Mais ces avantages ne sont possibles que si la plupart des bâtiments des villes ont des toits vivants. Un ou deux n'auront guère d'impact.

Un toit planté est économique

La verdure fera durer votre toit plus longtemps. Des facteurs tels que le rayonnement ultraviolet et les températures extrêmes affectent négativement la durée de vie du toit, mais une couche de sol et de plantes sur un toit sont des barrières efficaces et réduiront les déchets en raison des réparations et du remplacement fréquents de la toiture.

Pour installer l'un de ces toits, vous devrez effectuer certains changements sur votre toit-terrasse. L'une d'elles consiste à imperméabiliser la membrane du toit pour empêcher l'eau de s'y infiltrer.

Les toits de jardin augmentent l'efficacité énergétique

Les jardins sur les toits offrent une excellente isolation, retiennent la chaleur en hiver et maintiennent les températures fraîches en été. Les plantes garderont les sols en dessous au frais. Cela se traduit par une moindre utilisation des systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation.

Cachement d'eau de pluie

La collecte des eaux de pluie est un moyen très populaire d'utiliser l'eau de pluie qui autrement s'écoulerait à travers vos tuyaux de pluie depuis le toit et irait dans les égouts. Pour utiliser l'eau de pluie, elle est amenée à s'écouler à travers la gouttière et le tuyau de descente dans un réservoir dans le sol. Mais le réservoir ne peut capturer que 5 à 6% de l'eau qui coule sur votre toit. Alors pourquoi ne pas tout utiliser?

Le toit vivant est un excellent moyen d'utiliser l'eau de pluie. En été, les jardins sur les toits peuvent retenir jusqu'à 80% des précipitations, tandis qu'en hiver, elles peuvent atteindre 40%. Le jardin filtre et modifie la température de l'eau de ruissellement. Il retarde le temps de ruissellement et diminue la pression sur le réseau d'égouts. Cela peut empêcher les inondations locales.

Contrôle de l'îlot de chaleur urbain (UHI)

Les toits verts atténuent l'effet de l'îlot de chaleur urbain (UHI). Les villes ont plus de surfaces couvertes de bâtiments, de routes et d'autres infrastructures que de végétation. Contrairement aux terrains ouverts, ces surfaces de béton sont imperméables et sèches. De plus, la présence d'un trop grand nombre de personnes, d'outils et d'usines qui brûlent constamment de l'énergie contribue à la chaleur. Ils rendent les îles urbaines plus chaudes que leurs homologues rurales. Et une façon de contrôler la chaleur est d'avoir plus de toits végétalisés.

Valeur commerciale ajoutée

Les toits verts des bâtiments ont une valeur commerciale. Ils peuvent être utilisés comme jardin public, restaurants et parc pour enfants. Ils peuvent être efficaces pour réguler les projets de remplissage toujours croissants dans les zones urbaines. Ces toits peuvent être utilisés comme sites pour l'agriculture urbaine. Cela réduira l’empreinte urbaine d’une communauté grâce à la création d’un système alimentaire local. Uncommon Ground, un restaurant de Chicago, cultive certains de ses ingrédients sur le toit au-dessus. Sky Vegetables, qui prévoit de construire et d'exploiter des jardins à effet de serre sur les toits des supermarchés. Les toits vivants des établissements d'enseignement peuvent être utiles pour enseigner la biologie aux étudiants et aux visiteurs.

Contrôle de la pollution sonore

La musique forte, les sons des téléviseurs, les gens qui discutent au téléphone, la circulation et même les aboiements d'animaux sont des bruits assez courants dans les zones urbaines. Ces choses ont leurs conséquences telles que des problèmes d'audition, des perturbations du sommeil, des troubles cardiovasculaires, etc. La combinaison des couches de sol et des plantes permet d'absorber, de réfléchir ou de dévier les ondes sonores. Les toits verts peuvent également réduire le niveau de rayonnement électromagnétique qui sévit en raison des téléphones portables et autres appareils électroniques.

Favoriser la faune

Les toits verts sont d'excellentes escales pour les oiseaux migrateurs. Les populations d'oiseaux migrateurs sont en déclin en raison du stress et du manque de nourriture et d'habitat en cours de route. Les citations à la verdure décroissante ne sont pas favorables aux oiseaux.

Prenons l'exemple du Javits Center, situé dans l'ouest de Manhattan. Le bâtiment est un monstre de verre sur la rive d'Hudson. Les oiseaux qui volent le long de la voie de migration de l'Atlantique se heurtent aux vitres du bâtiment et meurent. Le bâtiment a été considéré comme un piège mortel aviaire, de sorte que la direction a installé des fenêtres anti-oiseaux qui ont fait baisser le taux de mortalité de 90%. La terrasse du bâtiment a été transformée en éco-toiture. Javits Center est maintenant un havre aviaire. Selon une étude menée en 2014 par la New York City Audubon Society et des chercheurs de l'Université Fordham, près de 524 oiseaux ont été repérés accrochés au toit.

Les arbustes et buissons plantés dans la cour arrière sont souvent sujets aux attaques de la vermine. Les déplacer vers des zones surélevées réduira l'invasion de votre jardin et de votre maison par la vermine. Les toits vivants ont un attrait esthétique. Le fait d'en avoir beaucoup dans une communauté peut augmenter le bien-être psychologique des gens.

Types de toits verts

Les toits vivants peuvent être classés en trois catégories: extensifs, intensifs et semi-intensifs.

  • La couche de sol dans toits étendus est d'environ quatre pouces d'épaisseur. Les plantes cultivées sont moins exigeantes et de petite taille telles que les plantes herbacées, les petites herbes et les sedums. Ils nécessitent moins d'entretien.
  • Toits intensifs sont des jardins sur les toits entièrement aménagés. Le support de culture mesure entre 8 et 12 pouces d'épaisseur. Ils peuvent avoir diverses plantes et arbres. Dans le cas des toits semi-intensifs, l'épaisseur de la couche de sol se situe entre 4 et 8 pouces. Ils conviennent à la culture de fleurs sauvages et d'herbes.
  • Outre ceux-ci, il y a toitures écologiques sur mesure et en pente. Le premier est fait avec une attention particulière à l'attrait esthétique et aux détails. Celles-ci utilisent des technologies modernes, une jardinière intégrée, des murs végétalisés, etc. Les toits en pente offrent une plus grande visibilité. Ils sont inclinés à un angle allant de 5 à 15 degrés par rapport à la surface du toit.

Comment construire un toit écologique

Vous pouvez transformer les toits de votre immeuble commercial, maison, abri de jardin ou garage en toits vivants. Le toit doit être suffisamment solide pour transporter un substrat et les plantes qui y pousseront. N'oubliez pas qu'un toit vivant peut peser jusqu'à 100 lb ou plus par pied carré. Consultez un ingénieur en structure pour vous assurer que votre terrasse est suffisamment solide pour résister à un toit écologique. Renseignez-vous également pour savoir s'il existe des règlements stipulés par un conseil local ou une municipalité concernant la fabrication d'un toit écologique. La surface du toit doit avoir une pente pour permettre à l'eau de s'écouler naturellement.

Les six couches requises pour un toit végétal planté:

  • couche d'isolation
  • barrière de racine
  • couche de drainage
  • feuille de filtre
  • milieu de culture
  • les plantes

Isolation et barrière de racine

La membrane du toit doit être recouverte d'une feuille d'isolation afin qu'elle ne soit pas mouillée par l'eau qui goutte du sol au-dessus. L'isolant est généralement constitué de monomère d'éthylène propylène diène (EPDM) de texture caoutchouteuse. Déroulez l'isolant sur le toit et coupez-le à la bonne taille.

La barrière anti-racines se trouverait juste sur l'isolant. La barrière racinaire empêche les rhizomes, les stolons et les racines envahissantes des arbres et des arbustes de se développer dans le bâtiment. Il est imperméable, résistant, flexible, léger et facile à installer. Cependant, vérifiez sa compatibilité avec votre matériau d'étanchéité. Il doit être résistant à l'acide humique qui est produit lorsque les plantes se décomposent. Si votre membrane imperméable est certifiée résistante aux racines, vous n'aurez peut-être pas besoin d'une barrière anti-racines.

Drainage

Un drainage est nécessaire pour permettre à l'eau en excès de s'écouler vers l'égout pluvial par les sorties appropriées et le tuyau de descente. Il existe quelques options dans les systèmes de drainage:

  • Le premier est un tapis de drainage. Ceci est le plus facile à installer et rendrait votre assemblage de toit écologique fin et léger. Le tapis est déroulé sur le tissu de protection contre les racines et les ouvertures sont découpées pour les drains de toit.
  • L'autre option est drainage granulaire. En cela, un réseau de tuyaux en plastique à fentes assemblés sur la couche barrière de racine. Ceux-ci sont connectés aux boîtes d'accès au drain de toit. Une couche granulaire constituée de roches expansées thermiquement, de gravier et d'autres particules est déposée sur les tuyaux. Il est léger et a une grande capacité de stockage d'eau. Le drainage granulaire offre plus d'espace racinaire et permet une meilleure distribution de l'eau et de l'air par rapport aux tapis de drainage.
  • Installation plaques de drainage est également une option où vous placez une feuille de plastique gaufré sur la couche barrière de racine. La feuille a des gaufres sur la face supérieure qui retiennent l'eau. L'excès d'eau se répand sur les côtés de la plaque de drainage et est évacué.

Feuille de filtre

Cette couche est située juste entre la couche de substrat et le système de drainage et empêche la couche de sol de tomber dans le système de drainage. La feuille filtrante aide à retenir les petites particules, l'humus et les matières organiques dans le sol au lieu de leur permettre de s'écouler avec l'eau. Il empêche également le système de drainage de se boucher avec du limon. Les couches filtrantes sont généralement constituées de matériaux tissés ou non tissés. Les matériaux non tissés sont préférables car ils résistent à la pénétration des racines. La feuille de filtres n'est pas résistante aux intempéries et peut être endommagée en raison d'une longue exposition au soleil. Déroulez-le donc immédiatement avant de faire le lit de terre.

Milieu de culture

Il est maintenant temps de mettre dans la couche de sol. Vous pouvez créer un sol léger en mélangeant du schiste expansé et de l'ardoise avec un sol organique. De la terre légère prémélangée peut également être achetée dans les magasins de paysagistes. Un tel mélange trempe dans suffisamment d'eau, se draine bien et ne deviendrait pas collant et argileux. Une fois que vous avez terminé, il est temps de commencer à planter. Vous pouvez acheter des plantes dans les pépinières. Choisissez des plantes tolérantes au soleil et au vent et qui nécessitent une irrigation minimale. Vous pouvez planter des plantes succulentes, des herbes, des fleurs sauvages, des herbes aromatiques. Il est préférable de planter en automne et en hiver pour que les plantes s'établissent avant l'été. Arrosez-les les premiers mois pour les aider à s'installer sur votre toit, sauf s'il pleut.

La couche de sol doit être assez profonde pour que les arbres les protègent de la purge. Les arbres doivent être plantés dans des fosses suffisamment profondes et larges pour que les racines poussent. L'ancrage ou le contreventement utilisé pour se protéger contre le vent doit être vérifié de temps à autre pour s'assurer qu'ils n'interfèrent pas avec les racines des arbres.

Autres façons de cultiver des toits verts

Il existe également deux autres façons de cultiver des toits écologiques.

  • Vous pouvez placer des plateaux sur le toit. Ces plateaux sont remplis de terre et recouverts à 95% de végétation. Ils sont emballés dans du plastique et expédiés à votre domicile sur des camions. Ils sont déplacés sur le toit avec un chariot élévateur. Ceux-ci sont placés en rangées pour couvrir le toit. Cependant, vous devez couvrir le toit d'une couche d'isolant avant de placer ces plateaux.
  • L'autre façon est d'aller pour tapis végétalisés. Ces tapis sont des gazon en plaques sedum qui ont une couverture végétale de 80%. Ils sont déroulés sur le sol posé sur votre toit. Ils ont besoin d'une fine couche de sol, car la majeure partie du sol est fournie avec le tapis.

Sommaire

La technologie des toits verts a évolué en Allemagne dans les années 1970. Il est conçu pour survivre dans diverses conditions climatiques à travers le monde. C'est une solution adaptée aux propriétaires modernes qui vivent dans une jungle de béton avec une végétation marginale. L'éco-toit a rendu obsolète la vieille idée qu'un «jardin s'arrête là où la maison commence», en effet!


Voir la vidéo: Toiture végétalisée extensive et alternative: 2 ans plus tard


Article Précédent

Comment assembler une piscine hors terre de 24 pieds

Article Suivant

Comment faire pousser des saules, une plante indigène